Accueil / Souveraineté / Catherine Dorion, symptôme de l’échec du souverainisme

Catherine Dorion, symptôme de l’échec du souverainisme

Dans un texte intitulé « Ce que je ferais aux gars de La Meute », l’ancienne candidate d’Option nationale, Catherine Dorion, exprime une xénophilie et un mépris anti-québécois typique de l’aile gauche du mouvement souverainiste.

Bien qu’anecdotique, son texte incarne tout ce qui ne tourne pas rond au sein d’une certaine élite souverainiste totalement déphasée par rapport aux classes moyennes québécoises.

Voyez aussi

Conférence d’Alexandre Cormier-Denis au colloque du MRQ

Présentation d’Alexandre Cormier-Denis au colloque du Mouvement républicain du Québec tenu le 17 juin 2017. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *